Je pense aux enfants

RANDONNER EN FAMILLE

  

Avec quelques règles toutes simples, la randonnée avec un enfant peut être un formidable moment de découverte de partage, et de complicité.

 Attention cependant à bien adapter la randonnée à l'âge de l'enfant. 

 1 - Une activité adaptée pour les enfants

La marche est une activité sportive d'endurance ; bien adaptée, elle peut être très bénéfique à l'organisme de l'enfant.En randonnant, l'enfant va apprendre l'autonomie, adopter des comportements citoyens et responsables. Il va découvrir la nature sur le terrain, il va gérer avec les adultes les aléas et  les surprises d'une randonnée.

 2 – Les bébés

Pas d'âge minimum, le tout petit est porté par un adulte, mais attention de ne pas dépasser 2 heures de portage d'affilée.

Dans un porte-bébé, l'enfant est immobile : il vaut mieux éviter de sortir par temps trop froid ou trop chaud.

 Dans tous les cas, bien le protéger, en particulier du soleil : lunettes de soleil, crème solaire très haute protection, tee-shirt à manches longues, pantalon, bob.

 L’écharpe de portage a l’immense avantage de rendre possibles de nombreuses positions et de s’adapter à la taille du porteur et du bébé. En revanche, l’écharpe nécessite un apprentissage des différents nœuds, apprentissage qui peut nécessiter quelques semaines de pratique.

Elle convient pour la balade mais n’est recommandé pour la longue randonnée qu’avec des porteurs expérimentés qui savent répartir la charge.

De même, pour que bébé puisse profiter de la vue, on l’installera dans son dos, ce qui nécessite également un peu de pratique.

 Le porte-bébé kangourou est un classique, très facile à enfiler. Toutefois, ce type de porte-bébé ne respecte pas toujours la position physiologique du bébé, c’est-à-dire la position « en grenouille », les genoux au-dessus des hanches.

Si cette position n’est pas respectée, il ne faut pas dépasser 30 mn de portage et il s’agira donc seulement d’un portage d’appoint.

 Le sac porte-bébé de randonnée convient pour les bébés qui tiennent déjà bien leur dos. Il ne permet pas la même relation de proximité que les autres systèmes de portage mais favorise la découverte du monde pour l’enfant, qui est face à la route.

On privilégiera un sac avec pare-soleil.

 Ne dépassez jamais les 1800 / 2000 mètres et surtout faites des paliers de repos à partir de 1500 m.

 

 3 – Les enfants

Entre 4 et 8 ans :

On peut envisager des balades plus longues en comptant une moyenne de 1 km/h  pour les plus jeunes jusqu'à 3 km/h (hors pauses) pour les plus grands.

L'enfant peut marcher de 3km à 12 km pour les plus grands et peut monter jusqu'à 2 200 / 2 500 m d'altitude.

 Entre 8 et 12 ans :

L'enfant peut marcher jusqu'à 15 km par jour. On peut envisager des circuits de plusieurs jours à condition que les parents portent les affaires de change.

Physiologiquement les 8/10 ans sont encore petits.

 Au-delà de 12 ans :

La randonnée se rapproche de celles des adultes.

Plus l'enfant aura été habitué à marcher, plus il aura les capacités physiques de vous accompagner.

 

4 - Conseil pour bien randonner avec vos enfants

Adaptez votre randonnée selon l'âge des enfants, la durée, le dénivelé, l'altitude...

Quand faire des pauses ? Environ 10 à 15 minutes toutes les heures et en profiter pour boire». Ne pas repartir au moment où les derniers arrivent !

Que faire en cas de fatigue ? Ralentir l’allure, vérifier que l’enfant n’a pas mal au pied, qu’il a bu suffisamment, qu’il n’a pas de fringale. Faire des pauses plus fréquentes et surtout trouver des dérivatifs : chants, jeux... Un enfant qui se dit fatigué peut ressentir de la lassitude, de l’ennui  plus que de la fatigue, si le parcours est monotone. Mais vérifiez bien  qu’il n’existe pas un vrai problème.

Tenez compte de la fatigue des enfants lors de l’organisation de la prochaine sortie.

N'hésitez pas à faire des pauses régulièrement (environ toutes les 40 min afin de se reposer et de bien s'hydrater), et en cas de fatigue n'hésitez pas à ralentir l'allure.

Pour les enfants, la motivation est essentielle : pour cela n'hésitez pas à utiliser le jeu, à chanter pour les distraire... La présence de copains/copines aide beaucoup au bon déroulement et à l'ambiance de la randonnée.

  

5 - Quel équipement ?

Avant tout, de bonnes chaussures de randonnée même pour les petits. Des chaussettes en coton.

Des vêtements solides, légers ;  pensez à la pluie et au soleil : le bob à bord large est bien adapté à la randonnée. Et le coupe-vent.

N’oubliez pas la gourde (0,5 litre pour que cela ne soit pas trop lourd).

Il faudra  prendre des jeux et aussi le nounours pour les plus petits !

  

Mais où mettre tout ça ? Dans un sac à dos bien sûr !

Dés 4 ans, votre enfant doit avoir son sac, c’est l’accessoire incontournable du randonneur !

Même si au début le sac sera plutôt symbolique, il désigne votre enfant comme « randonneur », il se sentira comme les grands. Ce sac sera rembourré au dos et aux bretelles, pensez à la ceinture ventrale.

De 4 à 8 ans l’enfant peut porter jusqu’à 3 kilos, de 8 à 12 ans jusqu’à 5 kilos.

La trousse de secours

Pensez à prendre les médicaments spécifiques de vos enfants.

En cas de doute sur  les dosages,  demandez des précisions à votre médecin ou votre pharmacien.

  

6 - Des idées pour toute la famille : entretenir l’intérêt de la marche

Avant le départ, il est important d’impliquer l’enfant dans la randonnée et lui expliquer le sens de la marche, les particularités du trajet et l’objectif à atteindre.

Si la randonnée s’étale sur plusieurs jours, vous pouvez prévoir les lieux de campement avec lui. Pensez à préparer votre kit de camping.

Pensez également à visualiser ensemble l’itinéraire sur un plan et à vérifier chaque jour votre progression.

Enfin, prendre connaissance à l’avance de la faune et de la flore de la région et de l’histoire des lieux et des monuments que vous allez croiser sur votre circuit de randonnée, vous permettra d’y revenir plus en détails pendant votre excursion.

Pour éviter les “ quand est-ce qu’on arrive ? ” intempestifs pendant la randonnée, transformez l’itinéraire en chasse aux trésors : fixez un objectif, comme le sommet d’une colline, une petite crique ou un monument, puis ponctuez la balade de quelques défis à accomplir…

Dans cet immense terrain de jeu qu’est la nature, les possibilités de découvertes sont infinies si, toutefois, on apprend aux enfants à respecter quelques règles de préservation de la nature :

  • rester sur les sentiers,
  • ne pas prélever les plantes, insectes ou minéraux,
  • emporter ses déchets derrière soi…

  

Bonne randonnée !!

 

 

 Bibliographie :

-         Randonnée avec des Enfants, Nathalie Magrou, éd. Rando éditions.

-         Le livre des cabanes, Louis Espinassous, éd. Milan Jeunesse.

-         Copains des montagnes, F. Lisac et F. Pillot, éd. Milan Jeunesse.

-         Copains des bois, Renée Kayser, éd. Milan.