Je fais mon sac

Le fond de sac

 

 

Le sac :

Attention, plus un sac est grand plus on a tendance à le remplir !

Il faut adapter le volume du sac en fonction du type de randonnée et donc du contenu nécessaire (20 à 35 litres pour la journée sont suffisants)

Dans tous les cas le sac doit avoir des sangles et une ceinture réglables, rembourrées pour le confort et la stabilité. On règlera la longueur des bretelles de façon a supporter environ les 3/4 de la charge sur les hanches.

La charge doit se rapprocher au maximum du dos, le plus lourd se situant en haut du sac, contre la colonne vertébrale.

Veillez à un bon équilibre gauche-droite du poids du sac (attention à la gourde).

 

La trousse de secours :

Il est recommandé d'emporter une trousse de secours. Les trousses "toutes faites" sont rarement adaptées; mieux vaut la garnir soi-même. Pour une rando à la journée, elle contiendra, par exemple :

  • Vos propres médicaments,
  • Des morceaux de sucre emballés individuellement.

 

Mais aussi du matériel :

  • une paire de petits ciseaux pour couper les compresses, les bandes, sinon les vêtements
  • des épingles à nourrice
  • une pince à écharde
  • des mouchoirs en papier
  • en pays d'élevage, un extracteur de tiques (Tire-Tic ®) est utile.

De quoi faire de la contention :

  • deux bandes élastiques non-collantes (type "Velpeau") de 6 cm de large, qui peuvent servir pour confectionner une écharpe

Des pansements :

  • dix compresses stériles 40x40
  • un rouleau de sparadrap
  • des pansements anti-ampoules "seconde peau"
  • des pansements individuels de plusieurs tailles

De quoi désinfecter :

  • savon (les petits échantillons emballés suffisent)
  • désinfectant incolore : chlorhexidine en dosettes (Dosiseptine 0,05 non-alcoolique), antiseptique le moins allergisant
  • sérum physiologique en dosettes

 

Votre téléphone portable chargé :

à n’allumer qu’en cas d’urgence pour ne pas décharger la batterie. Appel d'urgence : 112

 

La couverture de survie :

Elle protège du froid, de la pluie, de l’humidité, de la chaleur, du sol souillé.

 

Des cartes et topos :

Préférez la carte IGN top 25 qui est d’une très grande précision. (1 cm sur la carte équivaut à 250 m sur le terrain).

De nombreux itinéraires sont décrits dans les topos. Vous trouverez le niveau de difficulté de la randonnée, le code de balisage, des infos pratiques et des recommandations utiles, la carte de l’itinéraire et son descriptif précis.

Les guides Rando64 peuvent être acquis dans les offices de tourisme et les topo-guide® FFRandonnée auprès du CDRP64 ou en librairie.

 

Une casquette ou un bob :

indispensable pour éviter une insolation.

 

Des lunettes de soleil :

préférez des lunettes qui protègent les yeux entièrement (même sur les côtés) d’un indice suffisant entre 3 et 4 (Attention :il est interdit de conduire avec des lunettes indice 4).

 

De la crème solaire :

choisissez l’indice de protection en fonction de votre peau ; mais sachez qu’en montagne les rayons UV sont plus puissants et même si le ciel est couvert les nuages ne filtrent pas toujours les rayons du soleil.

 

Un sifflet :

très utile pour appeler au secours, il porte mieux que votre voix et on s’époumone moins vite.

 

De l’eau :

poche à eau, gourde ou simple bouteille d’eau l’important est de penser à s’hydrater régulièrement tout au long de la randonnée avant d’avoir soif (toutes les ½ heures environ).

Selon la météo et la pénibilité, il en faudra 1 à 3 litres pour une journée.

Éviter de puiser l'eau hors des fontaines bien équipées.

 

De la nourriture :

repas consistant mais pas trop copieux et facilement transportable : sandwich (pain, beurre, jambon, fromage, tomate, salade..) ou salades (de pâtes, semoules, taboulé …).

Sans glacière, éviter les sauces et mayonnaises.

Des en-cas : fruits sec, barres de céréales, biscuits énergétiques, banane.

 

Une polaire + un vêtement de pluie :

en randonnée d'une journée, 3 couches peuvent suffire :

  • T-shirt respirant (éviter les t-shirts en coton qui gardent l’humidité de la transpiration),
  • Polaire (garde la chaleur, transfère l’humidité à la couche externe, sèche vite)
  • Coupe vent imperméable et respirant (éviter le K-WAY qui garde l’humidité).

Emportez aussi un vêtement sec de rechange, type polo à manches longues.

 

Bonnet et gants :

la météo en montagne change vite ; même lorsqu’on part avec un beau soleil, on peut rentrer avec un froid glacial.

 

Un sac poubelle :

pour emporter vos déchets et ne pas polluer (lien sur l’affiche  vers « je ramène mes déchets ») ou pour garder au sec des matériels sensibles (papiers, électronique).